Piraterie – Microsoft et la Sociladra entament la lutte au Cameroun


Warning: Use of undefined constant large - assumed 'large' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /home/customer/www/sociladra.org/public_html/wp-content/themes/sociladra/index.php on line 11

C’est en présence de l’inspecteur général du ministère de la Culture que les deux parties ont paraphé ce protocole d’accord. D’un côté, il y avait la Société civile de la littérature et des arts dramatiques (Sociladra) et de l’autre Microsoft Cameroun. Ce protocole porte sur la  » coopération dans le domaine de la sensibilisation, de l’information, de la répression et de la lutte contre la piraterie et la contrefaçon « .

Comme l’a expliqué Elise Mballa Meka, la présidente de la Sociladra, cet accord  » s’inscrit dans le cadre de la réforme du droit d’auteur et des droits voisins entamé par le gouvernement du Cameroun en vue de permettre aux artistes de pouvoir jouir des fruits de leur création « .
Cet accord, premier du genre entre la compagnie américaine Microsoft et une société camerounaise de droit d’auteur, arrive à un moment où le taux de piratage des logiciels  » a atteint la côte d’alerte. Le taux de piratage au Cameroun pour ce qui est des logiciels est de 85 % « , a déclaré Marius Moantsoga le représentant de la firme américaine. Par ce geste, Microsoft compte  » apporter sa pierre à l’émergence d’une économie numérique au Cameroun « , a-t-il ajouté.
Pour ce qui est de la mise en oeuvre effective de cet accord qui concerne toutes les autres sociétés de droit d’auteur, Elise Mballa Meka pense qu’il s’agira dans un premier temps de  » mettre sur pied une vaste formation des personnels de toutes les sociétés civiles, des magistrats et même des personnels de la police judiciaire qui nous aident tant dans la lutte contre la contrefaçon « . Cette première étape débouchera sur une autre qui consistera en « l’organisation d’une vaste campagne d’information auprès des utilisateurs de logiciels », a expliqué la présidente de la Sociladra.
Ces deux étapes sont importantes du point de vue de Microsoft Cameroun dans la mesure où  » nous n’entreprendrons des démarches coercitives qu’après avoir épuisé celles liées à la pédagogie et à l’information. N’oubliez pas que le développement de nos activités dans la sous-région est fortement compromis par la contrefaçon. C’est pourquoi nous avons initié le présent protocole en vue d’informer les pirates de l’illégalité de leurs actions « , a ajouté Marius Moantsoga. Ne reste plus qu’à  » espérer que cet accord sera effectivement appliqué pour que nos oeuvres ne soient plus piratées », comme l’a indiqué un écrivain à l’issue de la cérémonie.

(Source : Le Quotidien Mutations)

Déclaration d'œuvre

Téléchargez dès à présent les fiches relatives aux déclarations de vos œuvres littéraires, de mise en scène et de chorégraphie

Téléchargez tout les formulaires ICI

http://sociladra.org/wp-content/uploads/2019/07/S-O-C-I-L-A-D-R-A-fiches.pdf